Vous prendrez un peu de parainnage avec votre candidat ?

les candidats doivent tous réunir au minimum 500 parrainages d’élus pour valider leur candidature. Avec un changement en 2017: désormais, les signatures sont directement transmises au Conseil Constitutionnel par les élus signataires. Les nouveaux parrainages sont désormais publiés au fur et à mesure sur le site internet du Conseil au moins deux fois par semaine. La première publication a eu lieu le 1er mars et la plus récente aujourd’hui. La date limite d’envoi des parrainages est fixée au vendredi 17 mars à 18 heures. La liste officielle des candidats sera publiée quelques jours après.

L’application permet de sélectionner un candidat et de visualiser les communes dont les maires ont signés un parrainage pour ce candidat. Les données sont issues des fichiers Open Data mis à disposition par le Conseil Constitutionnel. Pour des raisons de représentation cartographique, seuls les parrainages des élus communaux et inter-communaux de métropole ont été représentés (soit 73% du nombre total des parrainages). Les parrainages des élus départementaux, territoriaux et européens sont tout de même pris en compte dans les statistiques affichées dans l’application.

Vous voulez savoir quel candidat à l'élection présidentielle votre maire a parrainé? Réponse en image !

Du concours de contributeurs à l’appli OSM

Affiche ville-lannion.fr

La ville de Lannion (22) et la communauté de communes Lannion-Trégor communauté (100 000 hab.) lancent une 2eme édition de son concours de contribution à la carte collaborative d’OpenStreetMap
(avec jury et remise de prix svp !).

Une façon ludique et incitative d’enrichir la carte libre de son territoire ! l’année 2016 a tellement été riche d’informations qu’une application dédiée à l’accessibilité a pu voir le jour (« cartomobilité » pour l’accessibilité handicap).

Ce mois de mars 2017, les cartographes bretons auront à nouveau quelques semaines pour arpenter sur le thème des déplacements : routes, sentiers, voie cyclable, panneaux… dans la seule limite du respect des conditions d’usage des données libres et de la vie privée ! (accompagnement d’OSM France et formation gratuite à l’appui)

Une belle initiative locale de projet numérique participatif, opensource à prix mini 🙂

Admirons le travail en cours et déjà fourni !

Quand OpenStreetMap chouchoute les amateurs de vélos !

Le site Cycle Travel  récemment découvert sur la toile par l’intermédiaire d’un article que vous pourrez trouver ici nous fait découvrir un outil bien pratique pour préparer ses ballades en vélo. Cet outil permet a tout un chacun de préparer ses circuits à la manière d’un mappy et même de mettre ses parcours dans son portable .

Openstreetmap, une mine d’or pour les amateurs de vélo !

Le plus de cette application est de s’appuyer sur les vélos-routes présentes sur OpenStreetLap, mais également de prendre en compte le relief dans le calcul du temps de parcours.

Une fois le trajet tracé, on peut exporter la préparation de son itinéraire directement sur son téléphone via un fichier en. Gpx. Une fois ce fichier dans votre portable vous pouvez utiliser votre application smartphone préféré (pour nous ça sera OsmAnd) et de suivre son itinéraire. Un compagnon idéal pour les petites escapades comme pour les grandes randonnées sur la petite reine !!!

Pour la préparation de votre parcours c’est par ici…Bonne ballade !!!

Cartopartie#1 à Boulogne-sur-mer

Durant deux samedi après-midi, une petite dizaine de personnes se sont réunies dans les locaux de l’Atelier pour participer à la première cartopartie OpenStreetmap.

Après avoir fait une première session de récolte sous une belle journée ensoleillée, nous nous sommes de nouveau réunis samedi dernier pour intégrer ces données et venir enrichir la carte Openstreetmap.

Une nouvelle fois merci aux participants et nous espérons qu’ils ont autant apprécié leurs déambulations que l’intégration des données dans la langue de Shakespeare. Pour vous donner une idée du changement, ces deux images seront sans doute plus parlant. Vous pouvez égalemen vous rendre sur OSM pour une dynamique ici.

N’oubliez pas que vous pouvez accéder à ces informations sur smartphone avec des applications tel que OsmAnd, Maps.me etc… (vous pouvez vous référer à notre rubrique smartphone pour plus de détail.)

D’autres thématiques pourront être abordées, nous pensons notamment à la sécurité routière en indiquant les passages piétons, le mobilier urbain, ou pourquoi pas les bunkers qui longe la côte, etc. N’hésitez pas a nous contacter via le formulaire pour nous faire part de vos idées.

Merci à vous pour les moments partagés,  à vos contributions et à votre enthousiasme..Great job !

Clique dessus pour agrandir l’image et faire défiler ou rdv sur OSM

Cartopartie Boulogne-sur-mer du 18 Février 2017

Le samedi 18 février 2016, nous avons invité quelques personnes intéressées par le projet OpenStreetMap  à venir cartographier les rues autour de l’université saint Louis de Boulogne-sur-Mer. Merci à eux, pour leur implication et leur travail, car avec plus de 200 points collectés, on peut dire que la pêche a été très bonne et maintenant il nous faut alimenter la base OSM. Si vous êtes intéressés par le projet et que vous souhaitez contribuer, nous organisons le 25 Février la seconde session : La saisie partie. Pour plus de renseignements n’hésitez pas à consulter notre agenda à l’adresse cartopen.com. Merci à eux

Degooglisons Internet , Framasoft publie les chiffres et à le vent en poupe !!!

Notre carrefour du libre préféré a publier en fin d’année des chiffres sur l’utilisation de ces données (anonymes) montrant le dynamise de l’outil libre sur le net. On peut citer les pads collaboratifs, remplacant google doc au nombre de 41500 et framadate une alternative libre et doodle qui fait un beau score avec plus de 1100 sondages par jour.  Si vous en voulez plus n’oubliez pas de poursuivre sur cette page.

Quand l’État ouvre les portes de nos écoles à Microsoft

Quand l’État ouvre les portes de nos écoles a Microsoft

En Novembre, oui ce n’est pas tout à fait d’actualité, Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et Alain Crozier, président de Microsoft France « ont signé un partenariat renforçant l’accompagnement proposé par Microsoft dans le cadre du Plan Numérique à l’École en cours de déploiement ».

Concrètement cela se traduit par un partenariat commercial entre le gouvernement et une compagnie privé dans le secteur de l’éducation. Le partenariat avec l’américain Microsoft, d’une durée de 18 mois, prévoit notamment l’accompagnement et la formation des acteurs (cadres et enseignants) du plan numérique à l’école utilisant les technologies Microsoft.

La convention en question…vu l’argent en jeu et son impact un marché public aurait été plus judicieux.

En gros l’état a proposé à une entreprise privée  que nos chèr(e) s bambins utilisent dès le plus jeune âge ses produits. Outre que ce n’est pas gratuit, ce choix va entrainer un joli processus de formatage avec des enfants qui ne sauront utiliser que des produits Microsoft et permettre à celui-ci de s’implanter tout au long de leur vie à travers sa gamme de produits. Sans compter que le plan de déploiement du numérique consiste a utiliser des tablettes car plus maniable, or celle-ci par leur environnement fermé aparaissent d’ores et déjà  comme des gadgets. Nous passerons outre que si l’équipement des collèges est placé en entete dans ce plan, la mise en place des stratégies colelctives d’accompagnement des enseignants arrive derrière…aurait on  encore mit la charrue avant les bœufs ?

Mais revenons à nos moutons. On peut se demander pourquoi se porter vers une solution privative  alors qu’il existe aujourd’hui des alternatives… libres. La gendarmerie nous l’a prouvé, depuis qu’ils utilisent des logiciels libres depuis 2008, ils n’ont jamais eu de soucis flagrants et ont même fait économiser 22 millions d’euros au contributeurs, je vous laisse imaginer le prix à l’échelle de l’éducation nationale.

Framasoft c’est penché sur la question et en a sorti un article très croustillant ici.