100 bornes de la maison…

Feu rouge… feu vert ! pour le dé confinement dès le 11 mai !

Fini de tourner en rond et chercher de nouvelles rues à 1 km de son domicile, ah on est déjà passé par là non ? étrange sensation du « déjà vu » et de l’enfermement extérieur 😉 #wilson

Rappel théorique : nous allons évoluer d’un confinement à domicile avec sortie exceptionnelle dans une aire de 3.14km² (Pi c’est tout) à une zone de 31 416 km² – 100km sans attestation ! Waw génial en fait, de quoi nous redonner le moral et le vertige des grands espaces !? et bien non, pas tout-à-fait et pas pour tout le monde, explication de cartes – place aux outils !

Voici les deux services web que nous recommandons, sans réinventer la roue et qui vont au-delà de dessiner un simple cercle sur une carte ! l’un est un outil de notre Institut géographique national (IGN) utilisant ses propres bases de données et l’autre un service de Heidelberg Institute for Geoinformation Technology (HeiGIT) fondé sur OpenStreetMap, ouverte et participative.

Ces deux outils proposent un service de calcul bien connu dans le monde de la cartographie : l’isochrone, qui s’avère mieux adapté à notre besoin de visualiser l’étendue précise de notre nouveau territoire de mobilité.

Isochrone voiture de 100km (tous les 25km) au départ d’Amiens – Openrouteservice (HeiGIT) / OpenStreetMap contributors

L’isochrone est une zone accessible pour une distance ou un temps donné. La limite de cette zone est composée d’un ensemble de points accessibles à égale (« ísos » en grec) distance en un temps donné (« khronos ») par un véhicule ou autre moyen de locomotion.  Ce calcul de distance / temps d’un point A à un point B emprunte un graphe ou réseau routier géographique.

Ainsi on peut mesurer un isochrone par la notion du temps (ex : zone accessible à 30min de chez moi en voiture) ou de la distance (ex : zone accessible à 100km de chez moi en voiture) en empruntant le réseau routier, selon les permissions d’accès auto/vélo/piéton.

Ce qui est nettement plus adapté que la distance à « vol d’oiseau », réservés aux volatiles voir à Franky Zapata mais attention au ravitaillement ! 😂

Cocorico !

En tant que « bon français », vous avez visité au moins 1 fois le Géoportail vitrine applicative de l’IGN – qui pêne à faire oublier googlemap aux données pourtant de piètre qualité (mais merci streetview…). Il regorge de données pointues sur beaucoup de thèmes et propose des services assez ludique comme « remontez le temps » !

En ce qui nous concerne, le Géoportail met à disposition son outil de mesure isochrone, accessible dans la fenêtre carte par l’icône des outils.

1) Outils mesures du panneau latéral de carte
2) Menu de réglage de l’isochrone
3) Affichage de l’isochrone calculé, superposition de couches – Géoportail.fr

A notre connaissance c’est un des outils les plus précis en terme de rendu, ceci dit une route barrée pour quelques semaines ou récemment construite n’est peut-être pas encore prise en compte par le modèle (incertitude quant à leur process et réactivité de mise à jour des données routière ?).

  • Ergonomie simple et puissance de calcul
  • Belle définition et qualité de rendu isochrone
  • Grande possibilité de cartes et données superposables
  • Compte personnel pour sauvegarde et partage de carte
  • API / Géoservices IGN

Dans l’écosystème OSM, je voudrais…

Un service de calcul d’itinéraire puissant et explorant la finesse des données du wikipédia de la carte : voici Openrouteservice ! conçu et mis à disposition par le HeiGIT, merci à eux ! 😀

On découvre une simple fenêtre carte et un bandeau latéral avec deux boutons – fonctions, un pour accéder à l’outil itinéraire et l’autre pour  le calcul d’isochrone

Paramétrage et rendu de l’isochrone Openrouteservice – OpenStreetMap

Ce service nous séduit par sa philosophie (opendata, tout ça 😉 ), sa flexibilité et des options de paramétrage abouties. Il offre une panoplie de possibilités inégalable, le tout sur une base de données dont « la fraicheur » ou l’actualisation est à la mesure des millions de contributeurs qui l’enrichissent chaque jour…

  • Intérêt du rendu gradué par intervalles de temps ou distance
  • Ajout de contraintes sur le type de routes ou frontalières (ou zone personnalisée à dessiner !)
  • Possibilité de superposer plusieurs isochrones dans la même carte
  • Isochrones multi-mobilité (poids lourd, vélo, piéton, personne à mobilité réduite)
  • Téléchargement des tracés isochrones
  • Partage de l’url de la carte (avec un seul isochrone par contre)
  • Partie API et développement

A en croire les données calculées, un Amiénois aurait un nouveau terrain de jeu d’environ 24 227 km² alors qu’un Calaisien devrait se contenter de 7407 km² en restant au pays !

La société Géonov propose son propre service librement accessible sur fond de plan OSM France, rudement bien construit et simple comme le port d’un 😷👍

En deux clics on obtient une zone vol d’oiseau 100km combinée avec la limite frontalière lorsque cela se justifie ! avec en bonus les couleurs de déconfinement par départements (rouge, vert), vraiment top 👌

Zone de 100km autorisée depuis Lille – Geonov.fr

Comparativement au Géoportail, Openrouteservice laisse plus de latitude à l’utilisateur pour personnaliser son isochrone avec notamment la contrainte frontalière, la graduation des distances ou encore la possibilité d’en créer plusieurs !

OpenMultiMaps

Un must-have très utile que vous pouvez aussi découvrir sur smartphone avec OpenMultiMaps disponible sur F-Droid . Cette appli android est un annuaire applicatif qui regroupe les principales cartes d’OpenStreetMap pour la vie de tous les jours, les voyages et activités (randonnée, pistes cyclables, parkings gratuit, lieux historiques / patrimoine, météo…et openrouteservice pour la partie itinéraire/isochrone).

Profitez-en ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *