Qwant Maps avec OpenStreetMap c’est un grand « oui » !

Qwant Maps nouveau challenger a Google Maps

La Cartographie sans collectes de données personelles

Qwant se veut comme une alternative viable dans le monde des moteurs de recherche au géant américain Google en favorisant la protection des données personnelles de ses utilisateurs et la promesse solennelle de ne pas « revendre ». Outre cela Qwant possède son propre algorithme de recherche et indexation faisant de lui  un concurrent de plus en plus sérieux au géant américain , vis a vis d’utilisateurs soucieux de protéger leur anonymat aprés les nombreux scandales de cette année.

Le développement et la rémunération de Qwant comme moteur de recherche européen se fait par des publicités moins intrusives, ciblées uniquement sur les recherches de l’utilisateur et non sur le regroupement de données le concernant. Si Qwant a développé au fil du temps plusieurs types de services (Qwant Music, Qwant Games, Qwant Junior pour les enfants…etc) il projette d’en développer d’autres comme Qwant Pay pour remplacer Paypal, QwantMail pour Gmail et Qwant Maps sorti dans la semaine du 6 décembre en version alpha  vis a vis du mastodonte Google Maps

L’importance des données cartographiques…libres !

Qwant Maps / Paris / source : https://www.phonandroid.com

A ce jour autour de 30% de nos recherches internet concernent des lieux, des adresses, et le recours massif à la géolocalisation n’a jamais été aussi important dans les applications. Assainir le quasi monopole de Google (Alphabet)  est devenu de plus en plus vital pour le monde numérique, comme l’illustre la hausse significatives des services Google. En effet,  il y a quelques mois ce dernier n’a pas hésité a augmenter drastiquement les tarifs de ses produits, prenant de cours de nombreuses entreprises et développeurs, qui pour certains se sont tournées vers des alternatives  libres comme OpenstreetMap.

Le service est basé sur les données cartographiques de la communauté OpenStreetMap. Bien que  encore dans une version alpha, c’est à dire qu’elle ne permet pas d’assurer les fonctions que l’on trouve dans GoogleMaps comme les itinéraires ou encore le street view. Par contre, on retrouve la recherche avec un champ dédié et la gestion de favoris avec des points d’intérêts qui peuvent être partagés. Le service est basé sur les données cartographiques de la communauté OpenStreetMap. Mais pour la première fois on se retrouve devant quelque chose de libre qui va s’enrichir au gres des moyens et de l’expérience utilisateurs…et on ne sera pas poursuivi par les pubs en fonction des endroits qu’on recherche.

De notre coté on espère que des fonctionnalités comme le Street view apparaîtront (rendu possible sous Openstreetmap par le projet Mapillary) , ce  qui viendra renforcer le poids de Qwant Maps dans les recherches de géolocalisation. Cependant dans les conditions d’utilisation de Qwant Maps, on peut également lire que (prochainement) le service pourra  » afficher des éléments issus de bases de données fournies par ses partenaires, tels que par exemple des fiches d’informations sur les professionnels, descriptions, avis de consommateurs, adresses, horaires d’ouverture ou encore numéros de téléphone. « 

Sortir des GAFAM…c’est possible 🙂

On se rapproche de plus en plus d’un idéal qu’on peut se faire de la cartographie comme un outil au service d’une société et non au détriment de celle-ci.

La route est longue, mais la voie est libre !

Vous pouvez aussi visiter,  liker (…ou pas) notre page Facebook pour recevoir nos dernière News ;)

EN SEPTEMBRE : QWANT MISE SUR OPENSTREETMAP !

[vc_row][vc_column][vc_column_text]Bon si on commençait par le début…Vous connaissez QWANT ? Qwant pour faire simple est un moteur de recherche fondé en 2013 en France qui se veut une alternative à Google, donc travaillant sur un algorithme qui lui est propre, respectueux de la vie privé et comptant aujourd’hui près de 70 millions d’utilisateurs ! Il est en passe de devenir le 1er moteur de recherche qui pourrait sérieusement concurrencer l’ogre Google.

Bon ok pour l’instant avec 10 milliard de requête par an contre 3.3 milliard par jour pur Google c’est un nain « numérique », mais il faut bien commencer quelque part , et un environnement sécurisé, respectueux de la vie privée de ses utilisateurs, sans collecte ni revente de données est un argument de poids.

RENTREE DES CLASSES POUR QWANT

Ayant intégré des nouveaux locaux  ce mois-ci , le petit moteur de recherhce a décidé de lancer de nouveaux services :

  • Qwant Junior (moteur de recherche destiné aux enfants, idéal pour la protection parentale des parents larguée sur le numérique)
  • Qwant sport : Suivi de l’actualité sportive
  • Qwant Mails messagerie sécurisée
  • Qwant Pay : un service de paiement mobile qui viendra concurrencer Google Pay, Apple Pay et WeChat
  • Qwant Med & Surgery : un service qui met la puissance de calcul de ses serveurs au service d’applications médicales de réalité augmentée ou d’imagerie
  • Qwant sécurité civile : ‘Information des populations en cas de crise
  • Et le plus important (pour nous) Qwant Maps !!!!

QWANT MAPS

Face au rouleau compresseur Maps de Google  qui dispose  « d’un accès direct à des satellites d’observation de la terre, de moyens variés d’acquisition d’images et de données géographiques sur le terrain, d’équipes entières de plusieurs centaines de personnes dédiées au traitement et à la mise à jour de son globe virtuel, sans parler des développeurs qui peaufinent chaque jour l’expérience utilisateur dans Google »  Qwant Maps veut tenter de relever le défi en présentant  un service de géolocalisation sans collecte de données personnelles.

Il faudra attendre Septembre pour le confirmer mais il est fortement possible que les données OpenStreetMap soient mises à contribution pour relever ce challenge. En effet, seule une base mondialisée de plus de 4 millions de contributeurs peut être à même de concurrencer les autres services de géolocalisation privatifs.

Qwant tout un symbole ?

Qwant, devient le symbole politique d’une Europe qui tente de conquérir sa souveraineté numérique, et en plus qui est capable de se lancer des défis d’envergure. A ce jour, il ne faut pas non plus imaginer que tout soit rose, notament dans la transparence des algoritmes etc…mais c’est quand même plus sain que Google.  On espère que lorsque les données OSM seront utilisées on assistera a des synergies positives visant a répondre au plus grand nombre d’un coté en protégeant la vie privée mais aussi à améliorer la base OpenStreetMap.

En tout cas à Cartopen on trouve ce genre de défis bien cool !!! :-)[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_video link= »https://youtu.be/Evahh1PXJIg »][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_video link= »https://www.youtube.com/watch?v=vI7Og3UhMrI » align= »center » title= »Qwant chez France inter « ][/vc_column][/vc_row]