GOOGLE MAPS PAYANT : CHANGEMENT DE PLAN !!

Nous en parlions début mai et l’annonce a fait grand bruit : la célèbre carte google, utilisée comme une évidence (simple et « gratuit ») pendant des années par de nombreuses structures publiques et/ou privées sur leur site web, change subitement ses conditions d’utilisations et réduits les doses gratuites de 96% tout en augmentant celles payantes de 1400% ! Wow, Google va perdre des amis sur FB… 😀

Quasi-Monopole ? dumping ? Il est clair que dans le domaine de la cartographie en ligne, Google lance une offensive en pleine guerre web du « ou ».

Prises de court, tenues en otages par cet ogre du numériqu€, certaines collectivités comme le département du Maine-et-Loire ont mis les bouchées doubles pour trouver une alternative libre-et-gratuite, efficiente, participative et donc vivante ! Avant le 16 juillet date du passage à la nouvelle douloureuse (200 000 visiteurs par mois sur le site du CG 49, autant éviter ce cadeau estival au contribuable !).

Après une réflexion stratégique, leur choix se porte en toute logique vers la solution de qualité au meilleur coût : OpenStreetMap ( 😉 ) , qui sera désormais le fond de plan de référence de leur nombreux services cartographiques (info routes 49, sentiers nature, collège de rattachement ou encore les établissements d’accueil des personnes handicapées).

Un bel exemple de réactivité et d’adaptation qui, nous en sommes convaincus à CARTOPEN, renforcera la crédibilité et l’amélioration des solutions libres sans oublier le nerf de notre guerre pacifiste : La contribution, car utiliser c’est bien – contribuer c’est mieux ! sans elle, point de cartes aussi riches et des fonctionnalités rendant de nombreux services !

Bravo encore à eux,  la route peut sembler longue mais la voie est libre…

 

Cet article a été rédigé à partir de l’article paru sur developpez.com

Une réflexion sur “GOOGLE MAPS PAYANT : CHANGEMENT DE PLAN !!

  1. Isabelle Durand dit :

    A quand un billet sur les éventuelles évolutions de Street View (amélioration de la définition des photographies) et les usages/dérives possibles ? Je pense à l’océrisation des textes sur les photographies street view : nom des commerces sur les enseignes, activités, reconnaissance automatique du type d’activité par croisement d’images (l’outil Google de reconnaissance de photographie propose déjà des réponses pertinentes) et de données = récupération automatique et création d’une base gigantesque mondiale. Il faudrait créer une petite veille sur Google.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *